• Les réparations en serrurerie: qui paie?

  • Serrurier versailles depannage (2)

     

    Les réparations en serrurerie: qui paie?

    Lorsqu’il y a des travaux de serrurerie à effectuer dans une location, la question des frais arrive rapidement sur le tapis.  Qui doit payer ? Le locataire qui y vit quotidiennement ? Ou le propriétaire qui détient ledit logement ? MesDépanneurs vous en dit tout.

     

    logo

     

    Types de réparations en serrurerie

    En serrurerie, les réparations peuvent prendre différentes tournures et quels que soient ces petits moments d’infortune, la question du règlement se pose toujours. Encore faut-il savoir à quels travaux de serrurerie on fait référence ! En règle générale, ces travaux concernent le graissage des gonds de portes ainsi que des serrures, un remplacement de serrure, une réparation du bâti mais aussi l’ouverture d’une porte claquée, l’entretien de serrures, la reproduction de clés égarées ou cassées ou simplement l’installation d’une nouvelle porteToutes ces opérations ne sont à pas à la charge de la même personne. 

    Le propriétaire 

    En tant que détenteur du bien, il doit s’acquitter des frais qui entrainent un mauvais fonctionnement pour cause de vétusté ou encore parce qu’il existe un mouvement du bâti de la porte. Mais c’est bien au locataire de prévenir son bailleur avant de prévenir le serrurier pour que le propriétaire constate de lui-même le problème et les travaux à envisager.

    Le locataire

    Pour toutes les réparations citées précédemment comme le remplacement de cylindre, le remplacement de petites pièces, le graissage de gonds, l’ouverture de porte suite à une perte de clés ou à une porte claquée, c’est à la charge du locataire. L’article loi du 6 juillet 1989 (n°89-462) indique clairement que le locataire doit prendre à sa charge les réparations dites courantes et l’entretien de son logement.

    Cas exceptionnels 

    A noter que pour les réparations concernant un logement de location non-meublée, l’entretien du logement est effectué pour moitié par le propriétaire et par le locataire. Selon l’origine du dysfonctionnement de l’équipement, le remplacement de la serrure ne peut être attribué à l’un ou à l’autre : seul un professionnel peut se prononcer sur cette situation car lui seul saura déterminer si cela est en lien avec la vétusté de l’équipement ou une mauvaise utilisation ou un défaut d’entretien.